sédentaire


sédentaire

sédentaire [ sedɑ̃tɛr ] adj. et n.
• 1492; h. 1075; lat. sedentarius, de sedere « être assis »
1Qui se passe, s'exerce dans un même lieu; qui n'entraîne aucun déplacement (en parlant d'une occupation). Vie, travail sédentaire. « Profession sédentaire et casanière, qui effémine et ramollit » (Rousseau).
2(1611) Qui ne quitte guère son domicile. « Elle devint sédentaire [...] Elle sortait rarement » (Musset). casanier, fam. pantouflard. N. « un système de pensée de sédentaires, de tranquilles et de fonctionnaires » (Péguy).
3(1611) Fixe, attaché à un lieu. Commerçant sédentaire (opposé à forain). Troupes sédentaires (opposé à mobile). Se dit de populations qui vivent dans un lieu fixe. « Toute région habitée par une population sédentaire se transfigure peu à peu » (Valéry).
N. Les sédentaires et les nomades.
⊗ CONTR. Ambulant, 1. errant, nomade.

sédentaire adjectif et nom (latin sedentarius, de sedere, être assis) Dont la profession n'exige pas de déplacements fréquents hors du lieu où elle s'exerce : Les employés de bureau constituent un personnel sédentaire. Qui reste le plus souvent à son domicile, sort peu : L'âge et la maladie l'ont rendu sédentaire. Dont l'habitat est fixe (par opposition à nomade). ● sédentaire (synonymes) adjectif et nom (latin sedentarius, de sedere, être assis) Dont la profession n'exige pas de déplacements fréquents hors du...
Contraires :
Qui reste le plus souvent à son domicile, sort peu
Synonymes :
sédentaire adjectif Qui n'entraîne pas de déplacements : Un métier sédentaire.sédentaire nom féminin Annélide polychète vivant fixée dans un tube : cirratules, arénicoles, hermelles, térébelles, sabelles et serpules.

sédentaire
adj. (et n.)
d1./d Qui sort peu de chez soi.
|| Subst. Un(e) sédentaire.
d2./d Fixe, attaché à un lieu. Peuples sédentaires.
|| Subst. Villages de sédentaires. Ant. nomade.
d3./d Qui n'exige pas de déplacements. Emploi sédentaire.

⇒SÉDENTAIRE, adj. et subst.
A. — 1. [En parlant d'un état, d'un comportement]
a) Relatif au fait d'être assis; qui nécessite la position assise. Jugeant d'ailleurs qu'il valait mieux qu'elle ne s'éternisât pas dans cette position sédentaire, je la pris par les mains pour la remettre debout (TOULET, Nane, 1905, p. 32). Les emplois sédentaires, les conducteurs de camions, les constipés chroniques, ou, au contraire, les diarrhéiques sont très fréquemment porteurs d'hémorroïdes secondaires à une irritation plus ou moins chronique de la région ano-rectale (QUILLET Méd. 1965, p. 171).
Empl. subst. masc., arg. Le postérieur, le derrière (d'apr. FRANCE 1907).
b) Qui ne nécessite ou n'entraîne pas de grands déplacements, qui s'exerce ou se passe dans un même lieu, dans un espace réduit. Vie, existence sédentaire; activité, loisir, métier, occupation sédentaire. Il distingue d'avec ce commerce actif et entreprenant, la routine sédentaire du boutiquier, qui se borne à débiter les biens que le marchand rassemble (SISMONDI, Écon. pol., 1827, p. 19). Les montres et les pull-over américains ornèrent très vite les poignets et les torses des Français les mieux pourvus, ceux à qui un état sédentaire avait permis d'accumuler vivres et tabac (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 359).
2. [En parlant de pers.]
a) Qui se déplace peu, qui ne quitte guère son domicile, son lieu de travail. Synon. pot-au-feu (fam.), pantouflard (fam.), casanier. Me trouvant sans place et ayant appris que Monsieur Phileas Fogg était l'homme le plus exact et le plus sédentaire du Royaume-Uni, je me suis présenté chez monsieur avec l'espérance d'y vivre tranquille (VERNE, Tour monde, 1873, p. 4). Grâce à lui [le cinéma], le citadin sédentaire s'initie à la géographie vivante et peut accomplir les randonnées les plus audacieuses, parcourir les mers, escalader l'Himalaya (Arts et litt., 1935, p. 78-5).
Empl. subst., rare au fém. Désirée tenait, comme tous les sédentaires, à l'horizon connu, et sa cour triste assombrie l'hiver dès quatre heures, lui semblait une amie (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p. 101). Le mépris qu'il sentait chez les sédentaires pour le vagabond, cette question posée chaque jour: « Pourquoi ne restez-vous pas chez vous? » (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Vagabond, 1887, p. 669).
Arg. des sports. Personne non sportive. Avec l'intransigeance du néophyte, le mordu se prit à considérer d'un œil torve la bedaine du sédentaire (Comment parlent sportifs ds Vie Lang. 1953, p. 175).
b) [Dans certaines professions, fonctions ou états] Qui n'effectue pas de déplacements. Anton. ambulant, mobile, navigant. Commerçant, troupe théâtrale, personnel sédentaire; corps d'armée, bataillon sédentaire. Les douanes (...) continuent à constituer une administration distincte comportant des services sédentaires (...) et des brigades de surveillance (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 310).
Empl. subst. Personne exerçant ce type de profession, de fonction. Quant à la commune, elle avait pour elle près de cent mille gardes nationaux mobilisés et presque autant de sédentaires (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 589).
B. — 1. GÉOGR. HUM., ETHNOL.
a) [En parlant de populations, de pers.] Qui est attaché de manière fixe permanente à un lieu, une ville, un pays. Anton. nomade. Éleveurs sédentaires; peuple, population sédentaire; Indiens, tribus sédentaires. Quand les Marocains sédentaires sont dépouillés par les nomades de leur bétail et de leurs femmes, ils sont tout à fait heureux de voir avancer l'ordre français (MAUROIS, Dialog. commandement, 1924, p. 138):
Les pasteurs de l'Asie centrale et de la Sibérie méridionale avaient besoin de vastes pâturages pour leurs troupeaux et entrèrent donc en conflit les uns avec les autres ou avec les agriculteurs sédentaires.
LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 242.
Empl. subst. Le soleil couchant faisait roses les petits canaux stagnants où s'irriguent les pauvres cultures des sédentaires noirs (BENOIT, Atlant., 1919, p. 19). Même si nous en faisons remonter l'idée [de l'étrier] aux peuples de la steppe, nous devons reconnaître qu'elle ne put être réalisée que par des gens capables de travailler le métal, donc à des sédentaires déjà expérimentés en sidérurgie (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 81).
b) P. méton. Qui appartient à ces populations, à leur culture. L'Inde à part, où la révolution ethnique est trop ardente et répétée pour permettre à un art sédentaire de s'y développer complètement, c'est là que nous avons trouvé des populations agricoles tirant de leurs impératifs vitaux un art évoluant avec lenteur et se développant durant des siècles (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 89). Le peuplement de l'Allemagne du sud en villages sédentaires daterait d'une période de sécheresse relative, à la charnière de l'âge de la pierre polie et des métaux (MEYNIER, Paysages agraires, 1958, p. 106).
2. ZOOLOGIE
a) [En parlant de certaines espèces en partic. d'oiseaux] Qui reste toute l'année dans sa région d'origine même s'il effectue des déplacements locaux. Anton. migrateur, voyageur. Ramier sédentaire. Ici j'aperçois, sur un banc de sable couvert de veaux marins sédentaires, des flamants couleur de feu, des aigrettes, des pélicans et d'autres oiseaux voyageurs de la zone torride (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 198). À côté d'eux, il y a des canards sédentaires ou quasi sédentaires — et ils sont nombreux — qui ne quittent pas notre pays (VIDRON, Chasse, 1945, p. 72).
b) Subst. fém. plur. Ordre d'annélides polychètes. Sédentaires (...). Annélides vivant dans un tube plus ou moins bien confectionné et dont elles ne sortent que rarement (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 453).
REM. Sédentairement, adv., littér. [Corresp. à supra A 2] De manière sédentaire, sans se déplacer. Vivre sédentairement. Je voyage beaucoup, mais sédentairement, emballé dans le sleeping ou l'avion (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 11).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: sedentaire; dep. 1740: sé-. Étymol. et Hist. 1. a) 1492 « qui se tient toujours au même endroit » (cité ap. LA FONS, Gloss., ms. Bibl. Amiens ds DELB. Notes mss: on bannit plusieurs filles de joie sedentaires); b) 1611 « fixe, attaché à un endroit » iuges sedentaires (COTGR.); 1812 en parlant des troupes (MOZIN-BIBER t. 2); 1841 empl. subst. « soldat qui fait partie de ces troupes » (BOISTE); 2. 1555 « qui se passe au même endroit » vie sedentaire (VIDIUS, Anciens aucteurs de la médecine, 1075 ds Fonds BARBIER); 3. 1775 entomol. « qui se tient immobile (d'une araignée) » (VALM. t. 1, p. 196); 1817 les fileuses sedentaires (CUVIER Règne animal t. 3, p. 79); 1824 subst. plur. (RAYMOND). Empr. au lat. sedentarius « à quoi on travaille assis; qui travaille assis », dér. de sedere « être assis ». Fréq. abs. littér.:285. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 403, b) 444; XXe s.: a) 254, b) 476.
DÉR. Sédentarisme, subst. masc. a) [Corresp. à supra A] Le fait de ne pas se déplacer, d'être fixé en quelque endroit. Si la jeunesse française se prend à voyager en France, elle risque de perdre un sédentarisme qui la faisait paresseuse mais clairvoyante (COLETTE, Pays. et portr., 1954, p. 108). b) [Corresp. à supra B] Géogr. hum., ethnol. État, vie sédentaire (opposé à nomadisme). Le nomadisme pastoral peut constituer et constitue souvent un progrès sur le sédentarisme passif et humilié (L. FEBVRE, La Terre et l'évolution hum., Paris, Albin Michel, 1970 [1922], p. 289). []. 1re attest. 1911 (MACAIGNE, Précis hyg., p. 198); dér. sav. de sédentaire, suff. -isme.
BBG. — DUB. Dér. 1962, p. 36 (s.v. sédentarisme). — GOHIN 1903, p. 253 (s.v. sédentairement). — VAGANAY (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 161.

sédentaire [sedɑ̃tɛʀ] adj. et n.
ÉTYM. 1075, attestation isolée; 1492; lat. sedentarius, de sedere « être assis ».
1 Qui se passe, s'exerce dans un même lieu; qui n'entraîne aucun déplacement (en parlant d'une occupation). || Vie, habitudes, profession (cit. 4), situation, travaux sédentaires (→ Aversion, cit. 10; cérébral, cit. 1; établir, cit. 48; quitte, cit. 6).
2 (1611). Personnes. Qui ne quitte guère son domicile ou son bureau. Casanier, cul (cul-de-plomb), pantouflard. || Il est trop sédentaire, il reste dans sa coquille… (→ Impropre, cit. 6; poussif, cit. 1).
1 Je vous ai dit qu'il s'était formé un cercle autour d'elle; elle le retrouva au retour; mais, de vive et alerte qu'elle était, elle devint sédentaire (…) Elle sortait rarement, comme son mari, et on ne passait guère le soir sous sa fenêtre sans voir la lumière de sa lampe.
A. de Musset, Nouvelles, « Emmeline », III.
N. (rare au fém.). || C'est un sédentaire. Cf. Homme de foyer, de cabinet (vx), pantouflard.
2 Ils ont un système de pensée (…) de sédentaires, de tranquilles et de fonctionnaires (…) engagés des deux épaules dans de bonnes carrières, et qui demandent de la tranquillité.
Ch. Péguy, Note conjointe, « Sur Descartes », p. 240.
3 (1611). Fixe, attaché à un lieu. Permanent. || On fut obligé de rendre le Parlement (cit. 1) sédentaire. Anciennt. || Garde nationale, troupes sédentaires (par oppos. à mobile). || Marchand (cit. 3) ambulant ou sédentaire.Se dit de populations qui vivent en un lieu fixe, ne sont pas nomades. || Population, peuples sédentaires (par oppos. à nomades) → Économie, cit. 4. — N. || Les sédentaires.
3 (…) tout autour d'Alep, on rencontre des séries de villages de semi-nomades, semi-sédentaires, devenus pour la plupart à peu près définitivement sédentaires.
A. Bernard et N. Lacroix, in J. Brunhes, la Géographie humaine, t. I, p. 409.
4 Fig. || Notre mémoire est sédentaire (→ Casanier, cit. 2, Proust).
5 Anat. || Os sédentaire : protubérance de l'ischion.
CONTR. Actif, bohème. — Ambulant, errant, mobile, nomade.
DÉR. Sédentairement, sédentariser, sédentarisme, sédentarité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sedentaire — Sedentaire. adj. de tout genre. Qui demeure ordinairement assis. Cet homme est trop sedentaire, il amassera des humeurs. Il se dit par extension d un homme qui se tient presque tousjours chez luy. Il mene une vie sedentaire, les Advocats… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sédentaire — (sé dan tê r ) adj. 1°   Qui demeure ordinairement assis. Cet homme ne fait point assez d exercice, il est trop sédentaire. •   Ces barbares sédentaires qui, du fond de leur cabinet, ordonnent, dans le temps de leur digestion, le massacre d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SÉDENTAIRE — adj. des deux genres Qui demeure ordinairement assis ; et, par extension, Qui se tient presque toujours chez soi. Cet homme ne fait point assez d exercice, il est trop sédentaire. Il est devenu, depuis quelque temps, fort sédentaire.   Vie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SÉDENTAIRE — adj. des deux genres Qui demeure ordinairement assis. Cet homme ne prend pas assez d’exercice, il est trop sédentaire. Il signifie, par extension, Qui se tient presque toujours chez lui. Il est devenu, depuis quelque temps, fort sédentaire. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Sédentaire — Sédentarité La sédentarité, est, d une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible voire nulle de déplacements. En biologie En biologie, ce terme peut désigner des organismes vivants (généralement des animaux) qui ne… …   Wikipédia en Français

  • Mode De Vie Sédentaire — Sédentarité La sédentarité, est, d une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible voire nulle de déplacements. En biologie En biologie, ce terme peut désigner des organismes vivants (généralement des animaux) qui ne… …   Wikipédia en Français

  • Mode de vie sedentaire — Sédentarité La sédentarité, est, d une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible voire nulle de déplacements. En biologie En biologie, ce terme peut désigner des organismes vivants (généralement des animaux) qui ne… …   Wikipédia en Français

  • Mode de vie sédentaire — Sédentarité La sédentarité, est, d une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible voire nulle de déplacements. En biologie En biologie, ce terme peut désigner des organismes vivants (généralement des animaux) qui ne… …   Wikipédia en Français

  • ASIE - Géographie humaine — L’Asie est, depuis des siècles, le plus peuplé des continents, mais sa part dans la population mondiale ne cesse de s’accroître: elle représente, au début des années quatre vingt dix, près de 60 p. 100 de cette population, une masse humaine si… …   Encyclopédie Universelle

  • sédentarité — [ sedɑ̃tarite ] n. f. • 1819; de sédentaire ♦ Didact. État de ce qui est sédentaire. Sédentarité et nomadisme. ● sédentarité nom féminin Situation de quelqu un, d une activité, d une existence sédentaire. sédentarité n. f. d1./d Didac. état d une …   Encyclopédie Universelle